Adolf Wölfli / Baudoin de Jaer

The Heavenly Ladder : analyse des cryptogrammes muscicaux dans l'oeuvre d'Adolf Wölfli (audio CD + 52 pages - Sub Rosa, 2011)

Adolf Wölfli / Baudoin de Jaer - The Heavenly Ladder

Adolf Wölfli est l'un des grands représentants de « l'Art Brut », dénomination que Jean Dubuffet utilisa pour qualifier ces artistes totalement autodidactes, reclus chez eux ou bien internés dans des hôpitaux psychiatriques.

Né en Suisse en 1864, Adolf Wölfli fut le septième enfant d'un père, tailleur de pierre et alcoolique, qui abandonna le foyer en 1872, et d'une mère blanchisseuse qui mourut l'année suivante. Les enfants furent éparpillés dans des familles d'accueil. Tout en travaillant à la ferme, dès 8 ans, Adolf Wölfli continua à fréquenter régulièrement l'école jusqu'à 11 ans, ce qui n'est déjà pas si mal pour l'époque. Il travailla ensuite en de multiples endroits en tant qu'ouvrier agricole. En 1890, assailli par de « troubles pensées », il fit plusieurs tentatives de viol sur de jeunes filles. Condamné à deux ans de prison il récidiva en 1895. Arrêté, il fut reconnu irresponsable de ses actes et interné à l'asile de Waldau. Il y apparut comme particulièrement impulsif et violent, au point d'être considéré comme le sujet le plus atteint de l'institut.

À partir de 1900, bien que son comportement asocial ne changea pas, il commença à dessiner au crayon et à composer de la musique, usant un crayon par semaine, puis deux, voire trois. Vers 1907 il passa aux crayons de couleur et, en 1908, commença à écrire une autobiographie imaginaire faite d'aventures à travers les continents, côtoyant, voire sauvant, des familles royales, rencontrant des créatures animales et végétales incroyables. Après son épopée Du Berceau au tombeau (conçue de 1908 à 1912), il écrivit, dessina et composa les Cahiers géographiques et algébriques (1912-1916), les Cahiers de Chants et de danses (1917-1922), les Cahiers-albums de danses et de marches (1924-1928). Il ne sortait de sa cellule que pour couper du bois, quémander du papier et des crayons, se disputer, répondre à des insultes imaginaires et, pour sa première sortie de l'asile en 25 ans, en 1921, peindre les armoires du musée de Waldau. Les deux dernières années de sa vie, sa santé déclinant, il se consacra à sa Marche funèbre, de longs poèmes accompagnés de collages. Il mourut en novembre 1930.

La majorité des dessins d'Adolf Wölfi intègre d'étranges portées d'un bel effet graphique mais celles-ci recèlent en fait de véritables compositions musicales. Le petit livre-CD édité par Sub Rosa offre ainsi, en plus d'une petite parcelle des 25000 pages écrites et dessinées par Adolf Wölfli, un décryptage et une analyse de ses compositions par le violoniste belge Baudouin de Jaer. La musique est écrite sur des portées de 6 lignes, pratique singulière, et en deux passages sur une même portée. Lors du deuxième passage Adolf Wölfli venait intercaler d'autres notes la queue vers le bas. Ce système de notation lui permettait ainsi de gagner beaucoup d'espace (on comprend mieux quand on sait que la grande inquiétude d'Adolf Wölfli était de manquer de papier). Pour qualifier ce travail Baudouin de Jaer parle de « marches tressées ». Adolf Wölfli semble avoir en effet copié des partitions tirées d'un livre de réduction de marches pour piano à quatre mains, mais par sa méthode il les éloigne de leurs modèles d'origine. Il a aussi composé en s'aidant d'un cornet de papier en guise de trompette. Le CD audio nous donne ainsi à entendre, au violon en solo, « une musique contemporaine au résultat contrepointique unique » pour reprendre les mots de Baudouin de Jaer.

Achetez The Heavenly Ladder sur Amazon.fr

Autres enregistrements en rapport avec Adolf Wölfli :

Kaisermarsch par The Blech sur la compilation Hardis Bruts (InPolySons).
The Crucifixion of My Humble Self sur Atlantis Nath de Terry Riley.
Necropolis, Amphibians & Reptiles par Graeme Revell, DDAA et Nurse With Wound.
Adolf Wölfli : Courte autobiographie / Nurse With Wound (éditions Lenka Lente, 2014).

© Eric Deshayes - neospheres.free.fr