AMPLIFIED New Music meets Rock 1981-1986

From The Kitchen Archives 3 (Orange Mountain Music, 2006)

New Music meets Rock, 1981-1986 From The Kitchen Archives 3 - AMPLIFIED (Orange Mountain Music, 2006)

Le label de Philip Glass Orange Mountain Music enrichit une passionnante série dédiée à des enregistrements live au club new-yorkais The Kitchen. Sur le premier volume new music new york 1979, publié en 2004, était représentée toute la scène minimaliste américaine : Philip Glass, Meredith Monk, Michael Nyman, Charlemagne Palestine... Le second volume était centré sur l'œuvre de Steve Reich, avec notamment une version de 1977 du fameux Pendulum Music (réinterprété en 1999 par Sonic Youth et Jim O'Rourke pour l'album Goodbye 20th Century).

Avec From The Kitchen Archives n°3 l'avant-garde contemporaine et le rock subissent les mêmes électro-chocs. Les Sonic Youth avaient alors encore dans leurs poches quelques exemplaires de leur première cassette Noise Fest. Le 27 décembre 1982, Thurston Moore, Kim Gordon, Lee Ranaldo et Jim Sclavunos se produisent à la Kitchen, club légendaire de la scène No Wave froidement incandescente. Ils assènent Words Looks Red et Shaking Hell, deux morceaux qu'ils réenregistreront en studio pour leur album Confusion is Sex (1983). Ce soir-là ils partagent l'affiche avec les Swans de Michael Gira et Arthur Russell. Les Swans sacrifient sur l'autel sonique Clay Man et Weakling. Ils viennent de publier leur premier EP et possèdent déjà leur son lourd, répétitif et lancinant, fiché dans le sol par la batterie assommante de Jonathan Kane. Arthur Russell se produit avec l'éphémère groupe expérimental Bill's Friends, dans une même veine No Wave. Deux autres titres d'Arthur Russell, enregistrées en 1986, figurent sur cette compilation. En solo cette fois, Arthur Russell accompagne son chant aérien au violoncelle électroniquement modifié. Un rêve éveillé.

Christian Marclay est l'un des premiers turntablists à ne pas faire de Hip-Hop et de Dee-jaying. A la Kitchen, en novembre 1982, il mélange diverses sources sonores sur fond d'Atom Heart Mother des Pink Floyd déchiqueté. Le compositeur Rhys Chatham, qui fut pendant quelques années programmateur du lieu, vient en 1981 en tant que musicien pour un trio de guitares électriques. Son approche de la musique contemporaine est intimement rock : répéter des riffs corrosifs en se maintenant le plus près possible du point de rupture. Une leçon pour les Sonic Youth. En octobre 1982, Elliott Sharp livre avec une quinzaine de musiciens, dont Sue Hanel des Swans, du free rock électrifié et coloré par une section de cuivres (saxophones, clarinette basse…). La New Music et le Rock se rencontrent, beaucoup mieux, ils s'extraient ensemble du même bain d'acier en fusion.

Lien :

Autre chronique :

© Eric Deshayes - neospheres.free.fr