CAN DVD

(Spoon Records, 2003)

CAN DVD (Spoon Records, 2003)

Sorti à l'automne 2003, le coffret CAN DVD (deux DVD plus un CD audio) fêtait dignement le 35e anniversaire de la fondation du groupe CAN, qui est, faut-il le rappeler, l'un des groupes les plus influents de ces trente dernières années. Les archives vidéos sont principalement constituées d'un live, The Can Free Concert, et de deux documentaires : CAN Documentary et CAN Notes.

The Can Free Concert est, comme son nom l'indique, la vidéo d'un concert gratuit. Celui, mythique, que le groupe donna en compagnie d'une troupe d'acrobates et d'un jongleur au Sporthalle de Cologne en février 1972, pour lancer une tournée européenne. Mythique parce que gratuit, et parce que le groupe remerciait ainsi le public allemand d'avoir fait de son single Spoon un tube : 200 000 exemplaires vendus ! Il y avait donc du monde pour les applaudire au Sporthalle. La prise de son n'étant pas particulièrement bonne et le montage assez rudimentaire, il s'agit là plutôt d'une archive pour fan éclairé, d'un live au sens premier du terme, soit du "vécu" qui semble être filmé par un vidéaste amateur.

CAN Notes, est un documentaire de Peter Przygodda constitué à partir des images filmées par Hildegard Schmidt (la femme d'Irmin Schmidt et manager du groupe depuis 1971), en 1997/99, lors du Can Solo Projects Tour et de la tournée promotionnelle Sacrilege (une compilation de remixes / hommages par Brian Eno, Sonic Youth, A Guy Called Gerald...). Intéressant sans être tout à fait captivant, frôlant parfois les "retrouvailles d'anciens combattants", CAN Notes vaut surtout pour l'éclairage particulier qu'il apporte sur les différents projets de chaque membre du groupe depuis sa mise en veille au début des années 80.

CAN Documentary retrace le passé légendaire du groupe à travers ses nombreuses apparitions télévisées, essentiellement dans les années 70 (notamment une impro délirante à l'époque de Tago Mago et une version assez dingue de I Want More en pleine période disco). Pas de doute ce documentaire justifie à lui seul l'achat du coffret (sauf pour ceux qui possèdent The CAN Box, sorti en 1999, qui contenait déjà The Can Free Concert et CAN Documentary en format VHS). On ne détaillera pas les autres petites vidéos et compléments (discographie complète, galerie photos, une dédicace en vidéo de Brian Eno...). La partie CD audio propose quant à elle une compilation des projets "solo" des différents membres du groupe et finit de nous convaincre, si besoin, de la pertinence de leurs recherches musicales actuelles. CAN DVD est un must évident pour tout fan de CAN, mais une introduction sans doute trop touffue pour les néophytes.

Autres chroniques :

Liens :

© Eric Deshayes - neospheres.free.fr