Chansons jamais entendues à la radio

(Musea / Gazul, Les Zut-O-Pistes, 2010)

Chansons jamais entendues à la radio (Musea / Gazul, Les Zut-O-Pistes)

Cette compilation invite à se plonger dans la richesse et l'inventivité de la chanson française. Elle démarre avec le tube potentiel Télé Bonus d'Albert Marcoeur, enregistré en 2000, au cours duquel il narre l'apparition successive des chaînes de télévision en une myriade de jeux de mots. Cette chanson n'était jusque-là jamais passée ni à la télé, ni à la radio, c'est certain. Elle était inédite. Tout comme les miniatures mélodico-lyriques de Joseph Racaille. Il y en a une demi-douzaine, intercalées entre chaque artiste bénéficiant chacun de deux titres.

Le sens de l'humour et le goût du paradoxe sont donc cultivés ici, puisque Joseph Racaille est sans doute l'un des plus entendus à la radio du fait de ses arrangements pour nombre de titres du label Tôt ou Tard (Thomas Fersen, Arthur H, Dick Annegarn...). Ses miniatures encadrent sur cette compilation des chansons enregistrées de 1981 (une grande année pour la radio libre) à 2009. Les autres énergumènes qui se baladent sur ce disque sont Étron Fou Leloublan, Ferdinand, Toupidek Limonade, David Fenech, Frédéric Le Junter et François Billard. Des déjantés du verbe et de la note qui, le plus sérieusement du monde, produisent des chansons complètement loufoques et démembrées.

Certaines sont si inconvenantes que leur passage sur les ondes est irrémédiablement compromis, ou alors il faudrait un nouveau Pierre Desproges au poste de programmateur. Beaucoup aussi sont d'une construction musicale si sincèrement atypique que ce sont les cases mêmes du programmateur qui doivent se déformer, tels les objets aux formes mouvantes des Shadoks. S'il y a vraiment une nouvelle chanson française (le phénomène est annoncé tous les dix ans environ), ici on peut l'écouter.

Lien :

© Eric Deshayes - neospheres.free.fr