BEST OF KRAUTROCK Vol. 1

DVD (Aviator Entertainement, 2006)

DVD Best of Krautrock Vol. 1 (Aviator Entertainement, 2006)

Le DVD Best of Krautrock Vol.1 est produit par l'éditeur allemand Aviator Entertainement. Revenons rapidement sur les différents sens du terme "Krautrock" pour lever toute ambiguïté. Chez les anglophones, inventeur de l'étiquette, il a tendance aujourd'hui à recouvrir la frange expérimentale et électronique du rock allemand des années 70 (CAN, Kraftwerk, Neu!, Faust...). En France, suivant l'exemple anglo-saxon, le mot est maintenant couramment employé dans la presse musicale pour cette même signification restrictive et pourrait tout aussi bien être remplacé par "motorik". Les fans hardcore sont quant à eux plus proches de sa signification première et classent au rayon Krautrock les tendances les plus bigarrées du rock allemand des seventies : entre rock progressif et fusion jazz-rock très électrique. En Allemagne même l'étiquette a toujours été, depuis son importation d'Angleterre, synonyme de Deutsch Rock ou German Rock, soit, on l'aura compris, "rock allemand" tout court. En bon Best of ce DVD reflète sa diversité avec 15 extraits d'émissions télévisées, une interview de Lothar Meid (d'Amon Düül II) et un documentaire datant de 1975.

Le grand intérêt de ce DVD est de publier pour la première fois tout à fait officiellement des prestations live dans l'émission culte The Beat Club, 10 au total. Parmi elles figurent Amon Düül II avec "Between The Eyes" ; CAN avec "Paperhouse" ; Popul Vuh avec "Bettina" ; le fameux "Rücktoss-Gondoliere" de Kraftwerk en 1971 (alors réduit au power trio Michael Rother / Klaus Dinger / Florian Schneider), ainsi que des groupes s'exprimant par un heavy rock progressif mettant nettement à contribution l'orgue Hammond : Frumpy et le poids lourd Birth Control (avec une excellente improvisation instrumentale). L'émission The Beat Club détonnait par son usage parfois extrémiste des surimpressions psychédéliques, superpositions de prises de vue et effets très "spéciaux". Si vous avez déjà vu la prestation de Kraftwerk, vous vous rendez compte que non, la copie pirate qui circulait n'était pas endommagée. L'image était dès l'origine consciemment altérée pour obtenir un rendu disons "esthétique"... Quelques autres prestations, de 1977/78 sont issues de l'émission Rockpop de la ZDF, nettement plus sobre, avec Novalis (s'inspirant de la musique classique), Eloy (un hard-rock soutenu par de l'orgue Hammond et une voix passée à la chambre d'échos), Jane (un groupe heavy progressif à tendance pink-floydienne très populaire aus Deutschland). Le DVD permet aussi d'avoir des images de la référence du jazz-rock allemand, le très cuivré Passport. Le documentaire de 1975, qui évoque justement la valse des étiquettes en Allemagne (Deutsch Rock, German Rock, Krautrock) permet de voir quelques groupes ayant sillonné les landers : Pell Mell, Holderlin, Ougenweide, Tangerine Dream, Kraan... Ce documentaire, présenté par une voix off en allemand malheureusement non sous-titrée, s'apprécie aussi pour l'exotisme de cette plongée dans un passé d'Outre-Rhin. Avec pas loin de 3 heures d'images, le dépaysement est garanti mein Herr.

Autres chroniques :

© Eric Deshayes - neospheres.free.fr