Koudlam

Benidorm Dream (Pan European Recording, 2014)

Benidorm Dream (Pan European Recording, 2014)

Oui, Néosphères ose révéler qu'en cette lumineuse année 2014 de haute puissance Kraftwerkienne, qui a intensément ébloui sa conscience au point d'en griser les neurones, est passée une comète sonore d'une beauté tout aussi intense. La trace laissée par la comète est une trainée de poudre incandescente. Ses forces de propulsion et d'attraction sont produites par un homme : Koudlam, et ont des noms d'opus identifiés : Goodbye (2009), Benidorm Dream (2014). Ce sont les pupilles dilatées et les oreilles ébahies que l'on peut écouter encore et encore et encore Garden, mais pas que. Ce titre procure des frissons de stupeur heureuse à chaque audition. «J'ai vu Dieu » affirment les âmes au zénith. « J'ai vu la mort se marrer » entendait-on jadis sur les ondes. Néosphères et son double inconscient écoutent Koudlam. On n'en reparlera (Wave of Mutilation)... Ich bin nicht euer Superstar...

Liens :

© Eric Deshayes - neospheres.free.fr