L-DOPA

L-DOPA "Mademoiselle Al*Dente" (Flying Rats, 2004)

Mademoiselle Al*Dente (Flying Rats, 2004)

Né en 2000 de la rencontre de deux membres du groupe de rock expérimental Nexus, de musiciens d'écoles de Jazz et de jammers invétérés, L-Dopa ne pouvait aborder la musique que par de grands écarts stylistiques. Leur premier album Mademoiselle Al*Dente confirme largement cette prédisposition à l'éclectisme. L-Dopa distille avec une aisance surprenante une fusion qui déjoue toutes tentatives de classification. Free Rock, Jazz Rock, Rock Progressif, c'est un peu de tout ça à la fois. Après une intro spoken words (lecture d'un texte de biologie ?), démarre Mr. Wong, un titre Funk-Rock avec piano électrique Fender Rhodes et violon qui swinguent. Ce morceau très énergique vous conte (en anglais) l'histoire de Mr Wong, qui, un soir, cuisina sa femme pour la manger... On enchaîne direct avec Oh no ! She's feeding flying rats, soit une intro au dijeridoo, puis une sorte de jazz rock avec flûte accompagnant une voix rauque tendance compteur Geiger... Avant que le morceau ne bascule pour devenir un raggamuffin bien groovy. On continue avec Monkey, quelque chose comme du Urban Dance Squad nettement déjanté qui aurait trempé dans un bain jazz-rock, puis Myocarde, une chanson réaliste qui finit en une excellente impro Fender Rhodes / violon / guitare / batterie. Présentons encore Thinkin 'bout the Sea de l'acid-jazz qui vous emballe en 1'33'' ! L'Autre, une "chanson française" tendance humour noir pour les paroles, et Free rock planant pour la bande son. Chaque titre est une composition à tiroirs à écouter et réécouter pour en découvrir toutes les subtilités. Passionnant.

News (10/06/2005) : L'album Mademoiselle Al*Dente est épuisé à ce jour, mais des titres sont désormais disponibles en ligne sur la plate-forme de vente de Virgin (0,99 € le titre).

Autre chronique :

Lien :

© Eric Deshayes - neospheres.free.fr