Mobilisation générale

Protest and Spirit Jazz from France 1970 - 1976 (Born Bad Records, 2013)

nom-titre-label

Dommage pour ce titre, la mobilisation générale est le pire décret qui soit, celui de l'entrée en guerre d'un État, enrôlant immédiatement toute la population en âge de faire son service militaire pour l'envoyer au front se faire broyer par les orages d'acier. Les mouvements protestataires étaient généralement contre l'État centralisateur, contre l'armée et plus particulièrement contre la guerre au Viet Nam, contre l'extension du camp militaire du Larzac, contre le service militaire obligatoire, pour l'objection de conscience, en résumé plutôt pour la démobilisation générale.

Pourtant, côté kaléïdoscope, cette compilation est une belle réussite : originale et hétéroclite, réunissant des morceaux choisis apportant chacun un témoignage différent sur l'esprit du jazz en France dans les années 1970 à 1976. Aucun ne représente le tout de ces années, tous représentent un angle singulier. Alfred Panou tourna dans Week-End de Jean-Luc Godard, il sera réalisateur, pour l'heure il déclame "Je Suis Un Sauvage" avec l'Art Ensemble Of Chicago dans le studio du label Saravah (pour les adeptes il y a l'excellent titre "Le Morale Nécessaire" d'Alfred Panou sur la compilation La Cave de Saravah).

Ce même studio rue des Abesses à Paris était fréquenté depuis une bonne poignée d'années par Areski et Brigitte Fontaine. Ensemble ils enregistrent "C'est Normal" en 1973. Deux titres émanent des expériences de l'incontournable François Tusques dans le domaine du free jazz en France, ainsi qu'un titre du collectif Full Moon Ensemble (dont Claude Delcloo est connu pour avoir largement contribué à rameuter des free-jazzmen américains sur le label BYG / Actuel). On aurait bien vu une apparition de la regrettée Colette Magny sur cette compilation, elle qui fit tant de concerts dans les usines occupées. On peut se consoler avec le long "Hey" de la compagnie Le Théâtre du Chêne Noir, une rareté jamais rééditée. C'est presque le cas aussi pour le titre "Nous Ouvrirons Les Casernes", face B du 45 tours "Son Dernier Tango" de Mahjun (anciennement Maajun) édité en avril 1973 par C.A.M Music, soit le Comité Anti-Militariste. "Nous Ouvrirons Les Casernes" apparaissait en 1998 dans le coffret 3CD 30 ans d'Agitation Musicale En France édité par Spalax, label malheureusement aux abonnés absents depuis quelques années. De Maajun, il y a d'ailleurs toujours un album entier, Vivre La Mort Du Vieux Monde de 1971, qu'il reste à extirper de la forteresse Sony BMG détentrice du catalogue Disques Vogue. Libérez les droits inexploités !

Liens :

© Eric Deshayes - neospheres.free.fr