Amaury Cornut

MOONDOG (Le Mot et le Reste, 2014)

Amaury Cornut : MOONDOG (Le Mot et le Reste, 2014)

La biographie de Louis T. Hardin, alias Moondog, aurait pu être truffée de points d'exclamation et d'anecdotes emphatiques. Il y avait de quoi en faire des caisses. Il était aveugle, a très longtemps porté un casque de pseudo-viking, fut SDF pendant quelques décennies, publia des textes poétiques satiriques qui lui valurent de la prison, entretenait une pensée mystique autant inspirée des Amérindiens que du panthéon nordique, mais ne croyait plus en Dieu depuis qu'une amorce de dynamite lui explosa à la figure et provoqua sa cécité... Alan Freed lui emprunta son nom, ainsi qu'une musique en guise de jingle, pour une émission de radio considérée comme fondatrice du rock'n'roll : «The Moondog's Rock And Roll Party », diffusée à partir de juin 1951. Jusqu'à ce que Moondog gagne son procès pour qu'Alan Freed n'usurpe plus son nom (l'émission devient « The Rock And Roll Show » en 1955). Admiré par les minimalistes répétitifs Steve Reich et Philip Glass (qui l'a hébergé quelque temps), Moondog se considérait comme un classique et travaillait principalement la très précise technique du contrepoint.

Amaury Cornut n'adopte pas l'emphase, mais un style très sobre pour narrer et analyser (en musicien averti) la légende véridique de ce compositeur hors normes et particulièrement persévérant. Il atteignit ainsi une relative renommée grâce à l'album Moondog, publié par la Columbia en 1969, dont certaines compositions avaient déjà plus de vingt ans. La biographie est très réussie, documentée et agrémentée d'extraits d'entretiens que l'auteur a menés (notamment avec Philip Glass). La deuxième partie du livre reprend, détaille et commente sa discographie, finalement relativement riche, et pousse à se procurer de nouvelles pièces non encore acquises. C'est la marque ultime de la réussite de cet ouvrage, à la fois court et très complet.

Achetez MOONDOG sur Amazon.fr

© Eric Deshayes - neospheres.free.fr