Guillaume Kosmicki

MUSIQUES ELECTRONIQUES : Des avant-gardes aux dance floors (Ed. Le Mot et Le Reste, 2009)

Musiques électroniques

L'histoire des musiques électroniques a réellement commencé à être écrite sous des formes très souvent parcellaires dans les années quatre-vingt-dix, alors que le phénomène techno devait passer par l'explication de texte pour être mieux compris politiquement et socialement. Ou bien lorsque les tribulations des post-rockers les amenaient à se tourner vers le passé pour mieux se comprendre eux-mêmes. Il fallait donc un peu de distance, une bonne dose de pédagogie et aussi une implication directe dans la réalité du phénomène pour enfin aboutir à cette somme que constitue Musiques électroniques : des avant-gardes aux dance floors. Guillaume Kosmicki (un nom que les adeptes de musiques de transe peuvent même considérer comme prédestiné) était bien placé pour relever le défi. Impliqué dans le mouvement free party, musicologue et conférencier, il avait manifestement les qualités requises, et les met d'ailleurs déjà à profit dans son activité d'orateur à l'agenda bien étoffé. Il prend les choses par le bon bout et assoie sa dense synthèse sur un plan sans doute éprouvé lors de multiples explications à voix haute. Il stabilise en préliminaire une définition tout à fait limpide des musiques électroniques, puis en sape littéralement les fondements le paragraphe suivant pour mieux en éclairer la multiplicité. Vient ensuite une longue partie sur la révolution technologique, partie qui ne pouvait pas être plus judicieuse pour aborder d'entrée de jeu le nerf de la guerre, ou plutôt le choix des armes sur le champ de bataille. Se déploie enfin le long déroulé chronologique des styles et des pratiques musicales constituant cette grande histoire. Les futuristes italiens, la musique concrète, les DJ, le hip-hop, en passant par la popularisation du son électronique et par d'autres subdivisions moins balisées, l'affaire est rondement menée. Guillaume Kosmicki fait preuve de la précision, de la justesse et de l'esprit de synthèse qui étaient nécessaires pour faire tenir en quatre-cent pages une histoire très riche et aux ramifications qui souvent s'ignoraient les unes les autres. Il apporte surtout au fil de son récit des clés de compréhension étayant l'ensemble de l'édifice. On notera par exemple son bel éclairage de musicologue sur l'importance du timbre dans la musique occidentale, un aspect qui est rarement abordé dans ce type d'ouvrage. Voici donc sans doute la première véritable histoire des musiques électroniques, parce que particulièrement complète et bénéficiant du recul nécessaire d'un « praticien-chercheur ».

Achetez MUSIQUES ÉLECTRONIQUES sur Amazon.frMusiques électorniques

© Eric Deshayes - neospheres.free.fr