CHARLEMAGNE PALESTINE & TONY CONRAD

An Aural Symbiotic Mystery (Sub Rosa, 2006)

Charlemagne Palestine & Tony Conrad An aural Symbiotic Mystery (Sub Rosa, 2006)

Les deux compères se connaissent depuis 1968, époque à laquelle Charlemagne Palestine était carillonneur à la St Thomas Church, située près du Museum of Modern Art de New York. Tony Conrad et sa femme Beverly Conrad travaillaient sur le film Coming Attractions. Charlemagne Palestine en fera la musique. Depuis le début des années 70 leurs chemins s'étaient séparés, mais cette connivence musicale qui lie leurs expérimentations sonores ne pouvait que résister aux années, la notion de durée étant elle-même centrale dans leurs démarches respectives. Sous l'égide de Philippe Franck de Transcultures le duo s'est à nouveau retrouvé. Immédiatement leurs deux univers n'ont fait plus qu'un, le temps de quelques concerts à Paris, Nantes, Naples et Bruxelles en 2005. An aural Symbiotic Mystery est un enregistrement de leur prestation du 7 septembre 2005 au Petit Théâtre Mercelis à Bruxelles. Le style "strumming" de Charlemagne Palestine au piano et ses textures sonores étirées à l'orgue ne pouvaient que fusionner avec les drones de Tony Conrad au violon en une sorte de cérémonial sans dieu ni maître, si ce n'est une métrique chamanique imaginaire. Les notes de piano répétées et les étirements abrasifs de violon forment un flux sonore plaintif et inévitablement hypnotique. Charlemagne Palestine intervient aussi par instant à la voix, se transmutant en chanteur d'on ne sait quelle steppe au-delà de l'Oural. Il ne s'agit pas d'une "performance", mais d'un authentique moment concerté dans l'instant. Le mystère de la symbiose sonore a parfaitement pris forme à Bruxelles.

Lien :

© Eric Deshayes - neospheres.free.fr