LAURENT ROCHELLE

Conversations à voix basse

Conversations à voix basse (Linoleum, 2003)

Première référence du label Linoleum, dont l'ambition est "de diffuser et mieux soutenir le travail d'artistes toulousains dans le domaine des musiques apparentées au jazz (musiques nouvelles, innovantes, improvisées, contemporaines...)", "Conversations à voix basse" est un disque solo de Laurent Rochelle le fondateur de Linoleum. Il peut donc être envisager comme un "disque manifeste" qui annoncerait la couleur de la maison. La couleur ou plutôt les couleurs du label tant est évidente la multiplicité des univers possibles et envisageables : jazz, musique électroacoustique, contemporaine, électronica, folklore imaginaire... Sa formation de biologiste semble avoir donné à Laurent Rochelle le goût des formes complexes créées à partir de corps simples. Il joue "en solo à plusieurs" (grâce au re-recording) mélant les sonorités duales (aussi enchantées que mélancoliques) de la clarinette basse au saxophone soprano, au piano ou encore à l'électronique. C'est de cette alchimie que naissent "Les petits pas perdus", ballade u mélodica proche de l'univers de Pascal Comelade ; "Chanson pour l'hiver qui vient" une magnifique mélodie au piano soulignée par des sons électroniques et une scie musicale envoûtante ; "Que ma joie se meure" une autre chansonnette qui fait penser à Robert Wyatt... Le label Lionleum s'annonce particulièrement prometteur !

Liens :

Autres chroniques Linoleum :

© Eric Deshayes - neospheres.free.fr