Steve Reich

WTC 9/11, Mallet Quartet, Dance Patterns (Nonesuch, 2011)

Steve REICH : WTC 9/11, Mallet Quartet, Dance Patterns (Nonesuch, 2011)

Les télévisions du monde entier ont diffusé en boucle les images des événements du 11-Septembre. Steve Reich, maître de la composition par la répétition, aurait pu tirer de ces séquences tragiques un opéra colossal, un ressassement morbide de la frénésie médiatique. Il n'en est heureusement rien. WTC 9/11 est un un quatuor à cordes associant le Kronos Quartet à des enregistrements retravaillés. Il est même plutôt court, un peu plus d'un quart d'heure, et se révèle être une évocation, dans un sens quasiment étymologique : "appeler", par la voix.

Habitant de Manhattan Steve Reich était ce jour-là dans le Vermont et resta en contact permanent avec ses proches, d'où l'importance des communications téléphoniques et radiophoniques dans le premier mouvement. Seul ce premier mouvement, de 3 minutes et demi, relate directement les événements de manière quasiment documentaire. Une tonalité de téléphone en dérangement bat une mesure très rapide pour un Kronos Quartet virtuose des cordes sous tension. Des contrôleurs aériens et des pompiers transmettent des informations, leurs voix prennent un ton professionnel ou bien hurlent d'effroi devant l'indicible. Le deuxième mouvement se concentre sur d'autres voix, celles des témoignages que Steve Reich a recueillis auprès de ses voisins restés sur place à quatre blocks de Ground Zero. Ils racontent calmement là où ils étaient, ce qu'ils faisaient et leurs souvenirs les plus marquants. Ce mouvement au tempo très lent introduit une salutaire prise de distance. Vient ensuite l'élévation spirituelle par le chant. Le troisième mouvement fait intervenir des prières en hébreux lors d'un émouvant moment de recueillement. En intégrant à WTC 9/11 des documents sonores faisant partie de l'histoire immédiate, Steve Reich confirme là, avec dignité et une certaine sobriété, sa capacité à être un grand compositeur de musique contemporaine, de notre temps.

A la suite de WTC 9/11 est placé Mallet Quartet, une pièce en trois mouvements, pour deux marimbas et deux vibraphones, et Dance Patterns, pour percussions et piano. On reconnaît sur ces pièces le style typique de Steve Reich de l'époque de Drumming et Six Pianos. Composée en 2002, Dance Patterns peut même être considérée comme l'une des plus belles réussites de Steve Reich de ces dernières années. Il développe un travail mélodique fluide et expressif, exploitant à la fois les attaques des notes de piano et de vibraphone, dans un style presque stride, et leurs vibrations prolongées, privilégiant la variation à la répétition. Le disque se termine donc dans un climat plutôt épanoui.

Lien :

© Eric Deshayes - neospheres.free.fr