TEMPSION

Tempsion : Rectifier (2005)

Rectifier (CD/DVD - Art Malta, l'Etrange Sonothèque / Night & Day, 2005)

Tempsion sait manifestement s'entourer et catalyser les bonnes énergies créatives. Son premier album, Rectifier, est un coffret digipack se développant en 4 volets contenant un CD Audio et un DVD. La partie musicale est assurée par Tempsion et quelques invités : Elise Caron, Black Sifichi (Ezekiel, Aka Bondage, Black Dog...), Charley James, Norscq... Rectifier emprunte à l'électro-indus sa noirceur et sa force percussive, mais se réserve une ample ouverture sur des dédales électroacoustiques et improvisés. Non seulement les rythmiques lourdes et industrielles ne sont pas dénuées de groove (déjà un belle prouesse), mais elles côtoient des excursions vers des univers sonores très cinématographiques. Tempsion a ainsi la capacité de proposer tantôt une concaténation de samples brutaux, tantôt une bande-son à la David Lynch où les glissandi de violons sont hantés par des voix humaines. Ponctué d'extraits de dialogues de films ou de publicités anglophones, Rectifier dévoile sa jungle sonique entre sampling "mur du son" à la Fear of a black Planet (1992) de Public Enemy (un sommet dans le genre), Techno Trash et travaux électroacoustiques subtilement confectionnés. L'album se referme même sur la voix d'Elise Caron, accompagnée par divers bruitages et, surtout, par un pianiste (Eric Le Guen) qui oscille entre Cecil Taylor et John Cage !

Le DVD contient 10 films d'animation élaborés à partir des 10 titres de l'album par le fleuron de la création contemporaine française : Régine Cirotteau, Aryan Kaganof (réalisateur du documentaire Merzbow, Beyond Ultra-violence), Marc Caro (l'alter-ego de Jean-Pierre Jeunet sur Delicatessen et La Cité des enfants perdus), Couro (un clip pour Sergent Garcia en 2001), Jérôme Lefdup (auteur du clip Ali Click pour Brian Eno en 1992), Jean-Christophe S. de Tempsion (qui signe 4 vidéos) et Deco Dawson (chef opérateur du Dracula de Guy Maddin). Un véritable petit festival du court-métrage qui touche autant à la vidéo expérimentale qu'au sampling visuel. L'imagerie scientifique côtoie un match de basket féminin, et la poésie numérique, un bombardement d'images façon zapping effréné ! Impossible d'en faire le descriptif en quelques lignes. Le DVD contient aussi, bonus ultime, la vidéo de la prestation donnée par Tempsion au Festival I.D.E.A.L. 2004 à Nantes. Cette vidéo permet d'ailleurs de vérifier au passage le concept d'art-total développé par Tempsion... Un Tempsion, qui en live, vire à l'impro "Groove Indus Expérimentale"... Enfin, quelque chose d'assez indéfinissable et captivant !

Liens :

© Eric Deshayes - neospheres.free.fr