FRANCK VIGROUX

Franck Vigroux Lilas Triste

LILAS TRISTE (d'autres cordes, 2003)

Le morceau Lilas propose en ouverture d'album un alliage d'emblée réussi entre la granulosité des sons de guitare électrique et la douceur de la harpe (d'Hélène Breschand), avant de laisser place à une narration chuchotée, aux confins du silence. C'est cette exploration des sonorités des cordes (aux possibilités démultipliées par les filtrages informatiques) et le traitement des voix qui constitue la trame de l'album, une trame très riche entre tentation zen, cinéma pour l'oreille, ténèbres cosmiques (Les arpenteurs), musique acousmatique (le magnifique morceau Triste Lilas)... L'irruption abrupte de textes parlés (comme "j'ai quitté l'Europe peu avant la guerre civile") amène l'auditeur à réévaluer sans cesse le scénario qu'il s'était mentalement construit. Calme, posé sans pour autant éviter la violence et l'agression sonore Lilas Triste esquisse de passionnantes trajectoires mentales à la fois différentes et plus profondes au fur et à mesure des écoutes.

Autres chroniques :

Lien :

© Eric Deshayes - neospheres.free.fr