ERIC DOLPHY

Multi-instrumentiste (sax alto, clarinette basse, flûte) Eric Dolphy est souvent appelé "le passeur". Il a émergé à la charnière du be-bop et du Free Jazz en créant son propre univers. Sa fulgurante carrière, six années d'intenses activités, se présente comme un "cross-over" permanent.

Eric Dolphy Far Cry (Prestige, 1960).

Eric Dolphy (né à Los Angeles en 1928) a débuté vers 1948/49. Dès les années 50 il commence à fréquenter John Coltrane et Ornette Coleman et donne même des cours de composition à un certain La Monte Young, futur chef de file de la musique minimaliste. En 1958, Eric Dolphy se fait engager dans le quintette du batteur Chico Hamilton avec qui il tourne jusqu'en octobre 1959. Il forme ensuite son propre quintette et enregistre son premier disque en leader : Outward Bound (1959).

A partir de là tout s'accélère et Eric Dolphy semble avoir acquis le don d'ubiquité. En 1960 il enregistre avec Oliver Nelson, John Lewis, Abbey Lincoln... Il entame une collaboration régulière avec le Jazz Workshop de Charles Mingus, marquée cette année là par leur prestation inouïe au festival d'Antibes-Juan Les Pins (Mingus at Antibes) et par l'un des albums majeurs de Charles Mingus, Charles Mingus presents Charles Mingus. Le 20 décembre Eric Dolphy joue dans l'orchestre de Gunther Schuller pour la création d'œuvres "Third Stream" (publiées chez Atlantic sous le titre Jazz Abstractions) en compagnie de Bill Evans, Scott LaFaro, du Contemporary String Quartet et d'Ornette Coleman. Le 21 décembre il enregistre avec le Double Quartet d'Ornette Coleman le légendaire Free Jazz. Le même jour Eric Dolphy met à profit de sa présence en studio pour attraper au vol la matière de ce qui deviendra l'une des pierres angulaires de sa discographie en leader : Far Cry.

En 1961, Eric Doplhy continue sur sa lancée. Il fait partie des quintettes d'Oliver Nelson (le très groovy The Blues and The Abstract Thruth) et de Ted Curson, des sextettes de Booker Little et George Russell (Ezz-thetics, ). Il rejoint ensuite John Coltrane qui enregistre Africa / Brass en grand orchestre et Olé Coltrane en formation plus restreinte. Après quelques jours avec Max Roach (Percussion Bitter Sweet) Eric Dolphy part en Europe. Il ne se met pas pour autant "au vert" puisqu'il se produit avec des musiciens locaux en Allemagne, au Danemark et en Suède pendant les mois de août et septembre 1961. Cette tournée donnera lieu à nombre d'enregistrements avec des jazzmen européens.

Eric Dolphy rentre à New-York en novembre 1961 pour participer aux 4 jours de concerts mythiques donnés par John Coltrane au fameux club le Village Vanguard (Live at The Village Vanguard). Eric Dolphy repart ensuite en tournée européenne, cette fois avec le quintette de John Coltrane. Au programme : l'Olympia à Paris, Copenhage, Helsinki, Stockholm et l'Allemagne. De retour au bercaille en février 1962 Eric Dolphy joue avec Coltrane au non moins fameux Birdland (John Coltrane Live at Birdland featuring Eric Dolphy) puis repart collaborer à droite et à gauche : dans les orchestres de Pony Pointdexter, Benny Golson, John Lewis en 1962. Il participe aux sessions épiques organisées par Charles Mingus au Town Hall pour donner forme à un vieux projet pour grand orchestre (Town Hall Concert).

Dolphy continue la tournée des popotes en 1963 avec les orchestres de Freddie Hubbard, Gunther Schuller, Teddy Charles, Charles Mingus (Mingus, Mingus, Mingus, Mingus), Gil Evans (The Individualism of Gil Evans), John Coltrane, ... Il a également le temps d'enregistrer pour son compte des prises pour les albums Iron Man et Conversations en juillet 63.

Eric Dolphy The Illinois Concerts (Blue Note, 1963).

En février 1964 Eric Dolphy enregistre avec son quintette l'un de ses albums studio les plus connus : Out To Lunch. Il part ensuite en tournée en Europe cette fois avec le Charles Mingus Sextet en avril 1964, une tournée harassante (15 dates en à peine 3 semaines ) qui fit dire à Charles Mingus que les managers avaient tué Dolphy. Après la tournée, Dolphy décide de rester en Europe et joue en concert avec le Kenny Drew Trio pour la RTF à Paris, avec le Misha Mengelberg Trio en Hollande et au Chat qui pêche avec Donald Byrd le 11 juin 1964. Il s'agit de l'ultime prestation enregistrée d'Eric Dolphy qui succombe d'une crise cardiaque consécutive à un diabète le 29 juin 1964. Il n'avait que 36 ans.

News#1: Blue Note a publié en 2007 le double cd Charles Mingus Sextet with Eric Dolphy Cornell 1964, un live inédit enregistré le 18 mars 1964 à la Cornell University.

Liens :

Discographie sélective en leader :

  • The Prophet (réuni Outward Bound et Out There sortis sur Prestige, 1960).
  • Latin Jazz Quintet with Eric Dolphy (Prestige, 1960).
  • Others Aspects (Blue Note, sessions de 1960, 62).
  • Far Cry (Prestige, 1960).
  • Eric Dolphy At the five Spot vol.1 et 2 (Prestige, 1961).
  • The Berlin Concerts (Enja, 1961).
  • Stockholm Sessions (Enja, 1961).
  • Live at Gaslight Inn. (Ingo, 1962).
  • Iron Man (Enja, 1963).
  • Conversations (Affinity, 1963).
  • The Illinois Concerts (Blue Note, 1963).
  • Out To Lunch (Blue Note, 1964).
  • Eric Dolphy with the Misha Mengelberg Trio Last Date(Emarcy, 1964).
  • Eric Dolphy / Donald Byrd Unrealized Tapes(West Wind, 1964).

Discographie sélective en sideman :

Charles Mingus Mingus at Antibes (Atlantic, 1960)
  • CharlesMingus Mingus at Antibes (Atlantic, 1960).
  • Charles Mingus Charles Mingus presents Charles Mingus (Candid, 1960).
  • Gunther Schuller Jazz Abstractions (Atlantic, 1960).
  • Ornette Coleman Double Quartet Free Jazz (Atlantic, 1960).
  • Abbey Lincoln Straight Ahead (Candid, 1961).
  • Oliver Nelson The Blues and The Abstract Truth (Impulse, 1961)
  • Booker Little and his Sextet Out Front (Candid, 1961).
  • George Russel Sextet Ezz-Thetics (Riverside, 1961).
  • John Coltrane Africa / Brass (Impulse, 1961).
  • John Coltrane Olé Coltrane (Impulse, 1961).
  • Max Roach Percussion Bitter Sweet (Impulse, 1961).
  • John Coltrane Live at the Village Vanguard (Impulse, 1961).
  • John Coltrane The Complete Paris Concerts (1961).
  • John Coltrane John Coltrane Live at Birdland featuring Eric Dolphy (Affinity, 1962).
  • Charles Mingus and his Orchestra Town Hall Concert
    (United Artists, 1962).
  • Freddie Hubbard and his Orchestra The Body and The Soul (Impulse, 1963).
  • Charles Mingus and his Orchestra Mingus, Mingus, Mingus, Mingus (Impulse, 1963).
  • Gil Evans The Individualism of Gil Evans (Verve, 1963).
  • Andrew Hill Sextet Point of Departure (Blue Note, 1964).
  • Charles Mingus Jazz Workshop : tous les enregistrements de la tournée de 1964 !

Note : les dates indiquées sont les dates d'enregistrement.

© Eric Deshayes - neospheres.free.fr