KRONOS QUARTET

Quand les cordes crissent et craquent, c'est le Kronos. De Conlon Nancarrow à Asha Bhosle, de Samuel Barber à Darren Aronofsky, de David Bowie à Sigur Rós, de Nine Inch Nails à Nelly Furtado, de ...

Pièce rare au degré d'intérêt inconnu, le premier disque du Kronos Quartet date de 1979. Il s'agit d'interprétations d'œuvres de Dane Rudhyar réunies sur Advent / Crisis And Overcoming, publié par le Composers Recordings Inc. (CRI). Leur deuxième, In Formation (Reference Recordings, 1979), lui, a été réédité en CD en 1990. Un CD tout aussi collector pour lequel il n'est pas vital de dépenser une fortune.

Kronos Quartet (Nonesuch, 1986)

Pour son premier album chez Nonesuch en 1985 le Kronos Quartet jette aux orties les clichés du domaine classique : prise de vue downtown en jeans et blousons. Le quatuor aligne du coriace (Peter Sculthorpe, Aulis Sallinen), du répétitif (Philip Glass), du coriace et répétitif (Conlon Nancarrow) et un classique de la culture rock: Purple Haze de Jimi Hendrix, morceau régulièrement attaqué à l'archet en rappel lors de ses concerts.

Il rempile pour White Man Sleeps en 1987 : blouson de cuir et lunettes façon Lou Reed pour David Harrington ; un petit air de Phil Collins époque "Easy Lover" pour John Sherba ; sweet-shirt de college girl pour Joan Jeanrenaud ; une gueule un peu moins arrachée que celle de Sid Vicious pour Hank Dutt. Kronos Quartet : White Man Sleeps (Nonesuch, 1987) Côté répertoire, sur White Man Sleeps le Kronos Quartet offre un bel éventail de la musique du XXe siècle : la première œuvre enregistrée de Kevin Volans, des interprétations de l'ancienne avant-garde (Charles Ives, Béla Bartok), le superbe Morango... Almost a Tango de Thomas Oboe Lee, une récente composition du trompettiste Jon Hassel et Lonely Woman d'Ornette Coleman.

Kronos Quartet : Winter Was Hard (Nonesuch, 1988)

La pochette de Winter Was Hard en 1988 opte pour le contre-pied : photo en studio, brushing, smoking et éclairage ultra léché dans un décor design. Mais la musique jouée reste aussi radicalement contemporaine: Terry Riley, Arvo Pärt, John Lurie, Alfred Schnittke, l'adagio de Samuel Barber. Winter Was Hard est un album plus que conseillé parce que parfaitement à cheval entre musique savante abordable et approche architecturale pop-rock.

1.000.000

Le travail mené par le producteur exécutif Robert Hurwitz, recruté en 1984 par Nonesuch / Warner, porte ses fruits. Les trois premiers albums du Kronos chez Nonesuch se vendent chacun à plus de 100 000 exemplaires, des résultats incomparables au rayon musique contemporaine. Le Kronos consacre ensuite des albums entiers aux minimalistes répétitifs : deux avec Terry Riley (Cadenza on the Night Plain en 1988 et Salome Dances for Peace en 1989) et le phénoménal Different Trains en 1989, œuvre pour laquelle Steve Reich obtient un Grammy Award en 1990.

Kronos Quartet : Black Angels (Nonesuch, 1990)

David, John, Joan et Hank apparaissent comme de jeunes prodiges. Pourtant, le Kronos Quartet a déjà 16 ans. Il a été fondé par David en 1973 alors qu'il venait d'assister à une interprétation de Black Angels de Georg Crumb, l'un des plus beaux quatuors à cordes du XXe siècle. Le Kronos l'enregistre en 1990 sur l'album Black Angels qui comporte également le démentiel Quatuor n°8 de Dimitri Shostakovich. A l'orée des 90's, le Kronos atteint une popularité exceptionnelle. Il bat ses propres records de ventes en 1992 avec Pieces of Africa, qui frôle les 400 000 exemplaires. En 1993, le compositeur polonais Henryk Górecki décroche la timbale. Sa Symphonie n°3, dite des Chants Plaintifs, composée en 1976 et enregistrée par le London Sinfonietta avec la soprano Dawn Upshaw pour Nonesuch, connaît un succès innattendu. Elle entre dans les charts anglais et se vend à plus d'un millions d'exemplaires à travers le monde. Le Kronos a déjà enregistré quatre compositions de Henryk Górecki pour le disque Already It Is Dusk en 1991. En 1993 il enregistre ses deux quatuors à cordes (String Quartets Nos. 1 and 2). Les longues notes tenues, ruptures abruptes et mouvements rapides, répétitifs et acérés sont féériques. Pas de virtuosité inutile, la vitesse d'exécution est là pour suspendre le temps ou pour appuyer le sentiment d'urgence.

Night Prayers

Kronos Quartet : Night Prayers (Nonesuch, 1994)

Tels d'infatigables arpenteurs de l'espace-temps, les membres du Kronos Quartet continuent de tracer un domaine impérial incluant l'avant-garde américaine (Short Stories en 1993 et Howl, U.S.A. en 1996), les minimalistes, les musiques contemporaines du monde (Tan Dun: Ghost Opera en 1997, The Dreams and Prayers of Isaac the Blind d'Osvaldo Golijov avec le clarinettiste David Krakauer...). La formation s'impose une intense activité, publiant un à deux albums par an. Cette production n'est pas toujours facile à digérer. Toutefois, le quatuor parvient toujours à surprendre et à reprendre place sous les spot lights. En 1994 il publie l'émouvant Night Prayers dédié à des compositions traditionnelles et contemporaines d'Europe de l'Est. Pour le titre d'ouverture le quatuor accompagne un trio de chanteurs traditionnels de Tuva suivi d'un Lacrymosa du jeune compositeur ouzbèke Dimitri Yanov-Yanovsky sur lequel on retrouve la soprano Dawn Upshaw. Souvent, le Kronos réussit à se renouveler en intégrant de nouveaux éléments, voix, instruments, invités et rencontres.

En 1999, après vingt années au sein de la formation, Joan Jeanrenaud quitte le Kronos Quartet pour poursuivre une carrière solo, développant notamment des performances multimédia. C'est une autre femme violoncelliste, Jennifer Culp, qui vient la remplacer.

Pour les adeptes de Massive Attack et Rammstein

Kronos Quartet : Requiem for a Dream (Nonesuch, 2000)

En 2000 le Kronos Quartet collabore avec le compositeur Clint Mansell pour la musique du film Requiem For A Dream de Darren Aronofsky, narrant l'effrayante descente aux enfers d'un camé jusqu'à l'os. Les sonorités de cordes tranchantes sont aussi glaçantes que mémorables. Le thème principal est apprécié à la fois par les adeptes de Massive Attack et de Rammstein. Le Kronos réitère sa collaboration avec Clint Mansell sur le film suivant Aronofsky en 2007, The Fountain, de façon un peu plus habituelle dans le domaine de la musique pour le cinéma.

Kronos Quartet & Asha Bhosle : You've Stolen My Heart - Songs from R.D. Burman's Bollywood (Nonesuch, 2005

Toujours en rapport avec le cinéma, mais dans un registre diamétralement opposé, le quatuor Kronos réussit pleinement sa rencontre, risquée, avec l'une des grandes chanteuses de Bollywood, Asha Bhosle, sur l'album d'une énergie réjouissante et communicative You've Stolen My Heart (2005). Ce disque est le dernier avec Jennifer Culp. Elle quitte à son tour le quatuor et est remplacée par un homme cette fois, Jeffrey Zeigler, avec lequel le Kronos Quartet enregistre de nouveau pour Henryk Gorecki (String Quartet No. 3 en 2007) et Terry Riley (The Cusp of Magic en 2008).

Sigur Rós, Nine Inch Nails, David Bowie, Nelly Furtado

En 2010, paraît Rainbow: Music Of Central Asia Vol. 8. Pour la première fois en près de trente années de production discographique les membres du Kronos Quartet apparaissent avec leurs instruments en mains, cliché très musique classique qu'ils ont évités jusque-là. En fait le disque en question n'est pas publié par Nonesuch mais par Smithsonian Folkways, vénérable institution à but non lucratif pour la diffusion et la compréhension des cultures du monde. Sur ce disque le Kronos Quartet joue avec le chanteur d'Azerbaïdjan Alim Qasimov, sa fille Faragana Qasimov et Homayhun Shaki. Dans les années 2000, le Kronos Quartet embrasse ainsi les traditions, reprend du Sigur Rós, contribue à un remix de Nine Inch Nails, accompagne David Bowie lors d'un concert de charité, joue sur l'album Folklore de Nelly Furtado...

En 2011 est publié le disque Uniko, un projet créé en 2004 par le Kronos Quartet et le duo finlandais Kimmo Pohjonen et Samuli Kosminen, disque qui offre un détonant mélange de sonorités de cordes, d'accordéon et de voix directes et samplées. En 2011 également le Kronos Quartet a interprété pour la première fois en public WTC 9/11, une nouvelle œuvre de Steve Reich incluant des enregistrements de voix de contrôleurs aériens, pompiers et survivants des attentats du 11-Septembre.

L'activité du Kronos n'a pas faibli ces dernières années : Music Of Vladimir Martynov (Nonesuch, 2012) ; Brian Keane Featuring Kronos Quartet - Death And The Civil War sur Valley Entertainment (2012) ; Kronos Quartet Plays Music By Bryce Dessner - Aheym ()Anti-, 2013), peu convainquant celui-là ; une nouvelle collaboration avec Clint Mansell, pour le film Noah ?(Nonesuch, 2014) ; Kronos Quartet Featuring / Avec Tanya Tagaq Music By / Musique De Derek Charke - Tundra Songs ?(Centerdiscs, 2015). David Harrington n'y va pas par quatre chemin pour présenter ce dernier sur le site officiel : "really one of the major, spectacular pieces that has ever been written for Kronos." Il ne peut être objectif, il faut donc aller l'écouter pour se faire une idée. Extraits de Derek Charke: Tundra Songs en écoute sur Amazon.

Lien affilié :

© Eric Deshayes - neospheres.free.fr