Point Music

Point Music

Au début des années quatre-vingt-dix Philip Glass a fondé son propre label, Point Music, sur lequel ont été publiés, entre autres, In Good Company de Jon Gibson ; Ride the Planet (1992) de Todd Levin, un mélange plutôt réussi entre musique minimaliste et pop "progressive" ; Arsenal of Democracy de Julia Wolfe (membre du collectif Bang on a Can) ; Soundtrack : Mission Impossible de Danny Elfman (fidèle compositeur des musiques de film de Tim Burton) ; Symphony No. 9 (l'Eve future) de Glenn Branca ; The Pipes of Pan at Jajouka de Brian Jones (réédition du fameux enregistrement de la fin des années 1960 de l'ensemble traditionnel marocain "The Masters of Jajouka") ; Soundtrack : The City of Lost Children d'Angelo Badalamenti (qui a par ailleurs composé les musiques de films de David Lynch) ; Brian Eno's music for airports par l'ensemble Bang on a Can (excellente reprise acoustique du célèbre album de Brian Eno) ; Another Thougt, un best of d'Arthur Russell. Point Music a également édité plusieurs albums de Gavin Bryars.

Le label Point Music, aujourd'hui dans l'escarcelle de Decca Classics, ne publie plus de nouvelles références. Un autre label principalement dédié aux travaux de Philip Glass a vu le jour en 2001 sous le nom d'Orange Mountain Music.

Lien :

© Eric Deshayes - neospheres.free.fr