Gong

Gong, groupe transnational fondé à Paris par l'australien Daevid Allen, a fortement marqué la scène française des années 70 et enregistré quelques joyaux absolus du rock planant.


Chronique de 2032, l'album studio de Gong de 2009.
daevid allen 13.1.1938 - 13.3.2015 Son cancer était en cours de rémission, puis a repris en vigueur. Début février, Daevid Allen nous communiquait ne pas vouloir tenter une opération chirurgicale de la dernière chance : «I can only hope that during this journey, I have somehow contributed to the happiness in the lives of a few other fellow humans.» Oui, Daevid, tu nous a apporté tant d'émotions à travers ta musique et tu nous en apporteras tant encore. Tu peux en être certain et heureux, là-haut dans le Cosmos.
Un nouvel album. Gong sort le nouvel album studio I See You le 10 novembre 2014. Infos et extraits en écoute : www.planetgong.co.uk/bazaar/cd/iseeyou.shtml. Deux soirées sont programmées fin novembre, à Manchester et Londres, pour sa sortie, sans Daevid Allen, très affaibli mais en cours de rétablissement après un traitement radical contre un cancer.
Le disquaire Monster Melodies (9, rue des Déchargeurs, Paris 1er) est devenu un label en rééditant le mythique Fille Qui Mousse Trixie Stapleton 291. En avril 2014, Monster Melodies a sorti une deuxième référence, dans tous les sens du terme : l’album du Bananamoon band enregistré en 1968 par Daevid Allen et Gilly Smith avec les futurs membres d’Ame son Marc Blanc et Patrick Fontaine. Infos sur Monster Melodies.
© Eric Deshayes - neospheres.free.fr