Lionel Fondeville Et Les Cowboys Psychologues

Lionel Fondeville Et Les Cowboys Psychologues (MonsterK7, 2012)

Lionel Fondeville Et Les Cowboys Psychologues

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple me direz-vous ? Les mélodies sautillent avec deux ou trois notes sur un vieux synthé ou un piano-jouet, une trompette en écho ou bien un chœur répétant son refrain. Et hop ! C'est fait. On a une jolie chanson. Les Beatles ne s'y étaient pas tellement pris autrement.

Oui, m'enfin, voyez-vous, il ne faut pas confondre simple et facile (ni même simple et joli, d'ailleurs). Il n'est pas du tout, mais alors pas du tout facile de faire simple. Par exemple, voyons, 99,9% de ce qui passe sur les grandes radios FM est basé sur des gimmicks simples, mais au final ce n'est pas joli joli... En outre, c'est encore plus compliqué de faire simple (et surtout original et agréable pour l'ouïe fine) quand on est à plusieurs. Disons que le quotient de complication du mode opératoire (parlons de « QCMO » pour faire court) est à mettre au carré dès que l'on est deux, et cela vaut pour tous les domaines du vivant.

Sur ce disque Lionel Fondeville ne fait pas moins de seize rencontres, en duo ou trio. Le plus étonnant est qu'il réussit (ou plutôt ils réussissent) à chaque fois à en sortir un truc qui tient de la magie. On se dit en son faible for intérieur, si celle-là est bien, la suivante sera forcément décevante et on excusera... Mais non, chaque trouvaille, qui tient souvent du gag, fonctionne à merveille. Cela passe même par une adaptation de « Last Night The DJ Saved My Life », l'énumération de noms de dinosaures ou la lecture du mode de fonctionnement d'un vocoder.

Il est écrit dans le livret : « Lionel Fondeville connaît et aime toutes ces personnes ». Là est le secret. Ah bon ? Au contraire, on sait très bien qu'en ces cas-là le QCMO monte en puissance de plusieurs crans, en une seule fois, net. On ne peut donc qu'adhérer à l'idée annoncée par MonsterK7 : « cet album défend la réconciliation des paradoxes ». C'est simple ça. Non ?

Musiciens : Lionel Fondeville, Anne Pinaglia, Kawaii, David Fenech, Krzysztof Styczynski, Dominique Grimaud, Tycho Brahé, Franck H. Perrot, Kim, Maïa Lillo, Véronique Vilhet, Alexandre Lelong, Classe Moyenne, Bertrand Régis, Tom et Bruno Pommey, Christophe Esnault et Dominique Lentin.

Lien :

© Eric Deshayes - neospheres.free.fr