GONG

GONG 2032 (G-Wave)

2032 (G-Wave, 2009)

Gong is back ! Gong a de nouveau accueilli Steve Hillage et Miquette Giraudy lors du Meltdown festival à Londres en juin 2008 (leur premier concert avec Gong depuis 1975). Les vibrations étaient si bonnes qu'ils ont décidé d'enregistrer un album en studio : 2032, date à laquelle nos pauvres astronomes découvriront enfin l'existence de la planète Gong (alors qu'ils ont retiré à Pluton sa qualité de planète, mais ça c'est une autre histoire). Daevid Allen, Steve Hillage, Gilli Smyth, Miquette Giraudy, Mike Howlett, Didier Malherbe, plus Theo Travis (sax, flûte) et Chris Taylor (batterie). Avec un line-up pareil les antennes de tous les Pot-Head Pixies de la Terre se mettent à frétiller. Et bien 2032 affiche une belle vitalité créatrice. Les structures musicales alambiquées sont ajustées avec une habileté intacte : space whispers de Gilli Smyth, flûtes et sax tout aussi spatiaux, guitare planante, riffs un tantinet heavy et sonorités électroniques... Daevid Allen, très prolixe maître de cérémonie, adopte même sur How To Stay Alive un flow rap, soutenu par une rythmique hip-hop. Sur Pinkle Ponkle ils revitalisent la tribal-trance initiée par You. Robot-Warriors, signé Gilli Smyth, Miquette Giraudy, installe une danse bionique à partir de percussions et voix filtrées... Avec ses 75 minutes au compteur (en mesure de temps terrestre) 2032 est plutôt copieux, assez hétéroclite, pas entièrement convaincant, mais il contient d'excellents moments.

Liens :

© Eric Deshayes - neospheres.free.fr